Noix de St Jacques avec du risotto au potimarron accompagnées de trois excellents blancs de la cave de Patrick : un Sancerre de 1998, Vieilles Vignes, à la robe jaune verte, étonnant (qu'il qualifie de top), suivi de deux Jurançon dont j’ai oublié les dates, mais tout aussi surprenants et délicieux, dont le second, entre sec et moelleux, légèrement sucré quoi qu’il en soit, dont j’ai un peu abusé et qui s’est rappelé à moi toute la journée par un mal de crâne. On termine par des glaces spéciales. Le tout était excellent. J’étais le seul fumeur ; par sympathie pour Anne que j’aime beaucoup, j’ai décidé de me considérer comme de l'autre bord le temps d’une soirée, ce qui ne m’a en rien gêné.