Je travaille bien sur Lustre VII tout en poursuivant avec jubilation (oui !) L’homme en mai. Je tâche de ne pas trop penser à la démesure de ce gigantesque projet. On verra.