C’était une dégustation de syrah ; nous n’étions qu’à dix. Le Cercle bat un peu de l’aile et tout compte fait, il ne reste plus que seize membres actifs ; il va falloir recruter. Sacha n’était pas là et j’ai appris avec surprise qu’il avait trouvé un emploi à Saint-Étienne et ne sera plus « des nôtres » avant longtemps. Il a même démissionné de son poste de président… Lorsque je suis rentré, Odin était déjà couché. Je l’avais croisé à son retour de chez Samy, je l’ai à peine vu dix minutes, il m’avait dit qu’il était fatigué, avait mal au dos. Je l’ai vu cinq minutes ce matin avant de partir. Lorsque je suis rentré au soir, Samy a appelé pour nous informer qu’Odin venait d’avoir une crise d’épilepsie et ne pourrait entrer chez lui en voiture ; il l’a déposé ici, il dort. Je le conduirai chez Samy demain matin pour qu’il récupère sa voiture et rentre chez lui. Il a mangé avant de monter se coucher. Il était défait, se remettait petit à petit, mais était au bord des larmes. Il en a assez de tout ce qui lui tombe dessus sans arrêt…