J'ai de nouveau passé la soirée devant la télé, deux films à la suite, dont un très curieux Secret des poignards volants, chinois débridé à la manière des films d'arts martiaux japonais. Exubérant, plastiquement très beau, j’ai regardé jusqu’à la fin…