Agneszka Holland parle de son arrivée forcée à Paris. Lors de l’état de guerre, elle se trouvait en Suisse pour un festival. Elle a été assaillie par les journalistes. Devait-elle se taire ou donner son point de vue sur la situation ? Parler signifiait qu’elle ne pourrait revenir dans son pays où se trouvait sa famille, dont sa petite fille. Elle a parlé, a dû s’installer en France et est restée des années sans voir sa fille. C’est tout de même un choix incroyable. Qu’est-ce qui dicte ce choix ?...