Mon lundi. Dorothée aspire, Béatrice traduit, le soleil luit. Je suis le 3 février (et c’est « être » : je suis le 3 février) et je jubile. Il y a le 3 février un passage absolument extraordinaire que j’avais complètement oublié et qui me transporte totalement.