Que Susan m'a acheté en Angleterre. Pour l'esthétique de la couverture, c'est tout. J'ai lu le premier chapitre. C'est suffisant pour comprendre qu'il est inutile de persévérer. Le titre du 6e chapitre est : Dafa becomes Paolo, soit le baptème du petit noir sauvage qui peut prétendre à l'accession à la civilisation via la religion chrétienne (ce que dit parfaitement l'illustration de la page de garde : Dafa's dream, Dafa qui, en rêve, croise dans la forêt un homme tout de blanc vêtu et resplendissant. L'homme lui dit :
« Tu dois porter la croix et ton nom sera Paolo. »
Sans commentaires.

(Dafa est édité par l'UMCA, qui pourrait être une variante de la YMCA, mais qui en fait est l'Universities' Mission to Central Africa. On a tout compris... Ça reste néanmoins une curiosité...)

29 décembre 1997