Passage chez Kili ce midi où, dans les rayon des romans, et plus particulièrement dans celui des gore, fantastique, épouvante et assimilés, je découvre certains noms de ma propre préhistoire (Dartevelle, Lamart) dans des collections que, l’instant d’avant, je n’aurais jamais pu imaginer l’existence : « Lueurs obscures », « Voile des ténèbres » et ainsi de suite… Je crois que je l’ai échappé belle… (Mais est-ce concevable seulement que j’eusse pu un jour aboutir dans de tels cul-de-sac ?)

 

En vis-à-vis, un autre rayon, lui nommé « Littérature » dans lequel j’ai puisé trois petites choses dont

La découverte de l’Amérique par les Turcs, Amado…

 

11 janvier 2002