Avant-scène 246 du 1er juillet 1961.
Notes...

p. 11 : ce curieux et un peu énigmatique (la pièce a été créée en février 1959) :
« Sur les Arabes, c'est dégoûtant, c'est des Français comme les autres ;
mais sur les Indiens, qu'est-ce que je leur aurais mis ! »
dans la bouche du fils du laitier, opposant, de par sa nature,
au général qui complote pour le salut de la France.

Plus bas, cette réflexion dans la bouche du général, à Toto, son fils :
« La prochaine fois, quand tu auras peur, au lieu de te sauver par-derrière, sauve-toi par-devant. Devant ou derrière, qu'est-ce que ça peut bien te faire à toi, pourvu que tu courres ?... Seulement, comme ça, c'est lui qui aura peur. Il n'y a pas d'autre secret. Au combat, tout le monde a peur. La seule différence est dans la direction qu'on prend pour courir. »

p. 12, cette citation latine que le général, comiquement, traduit mal :
INDUIT CAESAR VESTEM REVERSUSQUE AD URBEM

...