À 13 h 00, je déposais la Mercedes chez Dekra à V. d’Ascq à la limite de Flers. Je suis allé prendre un café au comptoir du X à une centaine de mètres de là. Je me suis juché sur un tabouret, ai pris un café, puis un second ; il était 13 h 10, il y avait deux types à l’arrondi du comptoir, dos à la porte. J’avais avec moi un livre, Rashômon de Ryûnosuke Akutagawa. À 13 h 40, j’ai réglé mes deux cafés, suis retourné reprendre la Mercedes. Elle m’attendait devant l’accueil. Le type a passé en revue les différentes points de défectuosité relevés, aucun ne nécessitant une contre-visite. À 14 h 00, j’étais au retour au travail… À l’exception du titre du livre, cette heure a été la reproduction exacte de celle d’il y a deux ans exactement, sans oublier le temps, soit du soleil avec passages nuageux et un vent par rafales assez important. Et je ne suis pas sûr que ces deux types n’aient pas été les mêmes, je le jurerais presque, car lorsque je me suis assis, mon regard s’est arrêté sur eux et il n’est pas impossible que c’est à ce moment-là que l’idée de cette coïncidence m’est apparue. Ces deux moments se confondent évidemment pour n’en faire qu’un…

(Eux de même m'ont dévisagé avant de reprendre leur bière et leur conversation, et je me demande si ce n'est pas leur regard qui a attiré le mien...)

 

21 septembre 2004