Au courrier, un mot d’un acheteur (un vrai courrier, manuscrit, arrivé par la poste) : une carte de visite avec ces mots : « bien reçu l’enquête russe, état parfait. MERCI. » C’est incroyable (Éléonore est jalouse). (J’ai déjà reçu plusieurs mails laudateurs, mais par courrier, c’est la première fois ; il est étonnant que quelqu’un prenne la peine d’envoyer un mot pour exprimer sa satisfaction d’avoir reçu un livre.) Pour le reste, rien ; le bureau, un peu de Mai, un peu de lecture, dont La Culotte que j’ai entamé ce matin, pas de piano (et encore moins de guitare), un peu de télé avec Éléonore (l’un à côté de l’autre dans le petit sofa noir, je m’amuse à la taquiner), des bisous, des embrassades, et puis quoi ?

 

29 novembre 2014