J'ai vu le film il y a très longtemps, qui m'a laisssé une très forte impression
(mais peu de souvenirs).
De lire la pièce n'a éveillé, réveillé rien de particulier.

Notes : une citation latine à la page 129, suivie d'autres jusqu'en page 130.
Qui du reste ne sont pas des citations si j'en juge d'après le contexte,
de toute évidence religieux :

- ABSOLVE, DOMINE, ANIMAS OMNIUM FIDELIUM
DEFUNCTORUM AB OMNI VINCULO DELICTORUM.

- ET GRATIA TUA ILLIS SUCCURRENTE,
MEREANTUR EVADERE JUDICIUM ULTIONIS.

- ET LUCIS AETERNAE BEATITUDINE
PERFRUI (PERFUI sans doute ?).

- IN PARADISUM DEDUCANT TE ANGELI.

- IN MEMORIA AETERNA ERIT JUSTUS :
AB AUDITIONE MALA NON TIMEBIT.

Plus un texte en pages 132, 133, trop long pour que je le rapporte ici.

4 juin 1995