Il est midi, je me trouve à la terrasse de l’hôtel Crystal aux environs de Treviso alors que je devrais être dans le jardin à la maison. Le vol d’hier soir a été annulé, nous avons passé la nuit ici. Il fait déjà chaud, même à l’ombre. Devant moi, s’étale un paysage de type provençal. Les Alpes au loin. Des grillons, cigales, ou les deux. Je viens d’entamer Mal di pietre. Un enfant au rez-de-chaussée ne cesse de brailler depuis une dizaine de minutes.