Zanga m’a parlé d’une citation introuvable (c’est-à-dire qu’il ne s’en souvenait plus) tirée d’un ouvrage d’Adorno, Minima Moralia. Il m’a demandé si par hasard je ne l’aurais pas ou ne l’aurais pas lu. C’était la première fois que j’entendais ce nom. Je l’ai commandé, l’ai reçu hier et l’ai aussitôt entamé. À la quatrième ligne, je tombe sur une aberration grammaticale.

 

30 janvier 2010