La petite blonde, ce matin, à un distributeur, avec un type. Je passais en coup de vent. Juste un regard sur elle, une seconde, le temps de mon passage. Elle m’a regardé, je l’ai regardée. À la première fraction, je ne l’avais pas reconnue sans ses lunettes et nantie d’une nouvelle coiffure, sorte de punkerie bourgeoise, cheveux en épis passés au gel et à différentes couleurs. Très sage, cependant. J’ai eu néanmoins le temps d’estimer que ça lui seyait bien et qu’elle était très belle. La surprise m’a privé du plaisir de lui dire bonjour…