Patrick qui me dit hier : « La guerre sainte est déclarée. »

Et ajoute avec un sourire : « Tu as intérêt à te méfier à Roubaix ! »

Je lui renvoie le même sourire dans lequel il n’a pas dû percevoir les visions de fauves enturbannés et munis de coutelas, et celle, plus intime et plus personnelle, de mon corps posé dans un terrain vague pelousé avec une seconde bouche rouge sous la mâchoire…