Mongolo dont je reçois toujours les « messages ». Qui m'enchantent et m'agacent tout à la fois. Qui finiront par m'agacer complètement le jour où il sera parvenu à la limite où il lui sera nécessaire de faire le choix entre le journal et l'écriture/littérature. Je pressens que de plus en plus il écrira dans le sens du lecteur, ce qui est un bien ; mais rien n'indique qu'il sache ce qu'est ce lecteur pour qui il devra faire des « efforts » sous peine d'aboutir à la constitution d'une tribu d'aficionados béats, du même âge et de mêmes convictions. Dès lors, son journal n'aura plus le moindre sens, perdra son potentiel actuel dont il ne semble pas avoir conscience (et dont sans doute il se fiche : « Si ça ne te plaît pas, va voir ailleurs ! » répondrait-il certainement aux lignes qui précèdent)...

J'espère, pour lui, pour moi, que le déclic se fera...