Ai passé la matinée sur Rok II. Comme je m’y attendais,

É*** est passé, a feint de ne s’apercevoir de rien pour s’asseoir et rester une demi-heure à parler de n’importe quoi.

Je me suis crispé, renfermé et ai attendu…

(Mais je suis terriblement injuste avec lui :

il mérite largement toute ma sympathie.)