La pensée de la petite blonde depuis hier.

Je vais finir par craindre d’emprunter les couloirs...

(Et deux fois par jour, je prends le café

à deux pas de la porte de son service !)