Travaille un peu en écoutant la suite du Journal Musical. Je vais ensuite me remettre à Pepys en attendant l’heure de rentrer… Le temps est absolument infect. (Drôle d’impression de rédiger ces lignes en alternance avec la lecture du journal de Pepys dont les propos triviaux sont souvent proches des miens !)