Il y avait bien le chien, mais pas le chat. J'ai trouvé cela étrange.

J'ai retiré ma veste et suis passé dans la cuisine. C'est là que j'ai entendu un miaulement ; mais inhabituel, faible, frêle, comme un gémissement.

Il m'a fallu quelques minutes pour le localiser : la desserte contre le mur… Dessous, et caché par la nappe, un panier. Dedans, la chatte.

Contre elle, trois petits formes noires, gluantes et poisseuses.

Une horreur.

Je les lui ai immédiatement arrachées

pour aller les écraser contre le mur du jardin.

Un chat, un chien, c'est bien assez pour une maison...