Cette photo dans Télérama, qui, littéralement, m’a soulevé le cœur et me le soulève encore à ce moment où je la regarde

 

L’une des trois femmes a le regard tourné vers l’objectif ; que se passe-t-il en elle à ce moment ? et que se passe-t-il dans la tête de ces trois femmes ? et qu’est-ce qui fait qu’à Linz, en 1938 – mais partout ailleurs et n’importe quand –, une telle chose soit possible ?

 

(Je crois que cette femme me regarde ; je crois qu’elle sait que je suis là et que je la regarde.)