23 h 00. Grenier. Depuis hier soir, panne de chauffage : cuve vide.

C'est dire que nous allons devoir attendre lundi pour la remplir

(pourquoi les pannes de chauffage se produisent-elles toujours le week-end ?). C'est dire qu'à l'exception de la chambre de Paul où nous avons installé un radiateur au pétrole (qui dit inodore en fait pue), il caille dans toute la maison.

Et dans le grenier, quoique ça soit l'endroit le moins froid.

J'y suis pour écrire.

Ou tenter de.

(Le stylographe qui fait des siennes ;

j'espère que c'est le froid...)