Elle était complètement voûtée, comme écrasée par un poids incommensurable ; la mine défaite. « J’en ai assez, je suis trop malheureuse ; Annie aurait dû me laisser mourir… »

Et cette question qui m’a mis en rage :

« Est-ce que tu auras du chagrin lorsque je serai morte ? »