Stockhausen qui voit dans l’attentat du 11 septembre une œuvre d’art.

Il ose. Pas mal…

(Et tout le monde le boude, soit : refuse de le jouer !!!)