Passage chez Lionel en fin d'après-midi, thé dans le jardin en parlant traduction, travaux, Guérin, SF (Jouhanne, Barberi). Rémi grandit (physiquement autant qu'intellectuellement), son visage change, s'affine. Il a cinq ans, en paraît quatre ou cinq de plus. Lionel me dit, avec une légère gêne, qu'ils en sont très fiers. Je le comprends

(mais pourquoi se défendre de ce type de fierté ?).