Je suis rentré à 18 h 30 après avoir déposé Annie. J'ai vu tout de suite à la mine de Susan qu'il s'était passé quelque chose. Elle me raconte qu'une demi-heure à peine auparavant quelqu'un est venu frapper, puis sonner à la porte, sans arrêt, durant une vingtaine de minutes, comme un fou furieux. « J'ai regardé par le judas. Il y avait un homme avec une moustache. Puis j'ai entendu des voix.

C'est peut-être Livera. » « Qui ? » « Livera, the builder. »

« Quelle idée ! » « Ça fait trois mois qu'il attend son chèque.

Peut-être qu'il était saoul et qu'il voulait avoir son argent. » Idée insensée. « Peut-être un ivrogne, ou quelqu'un qui se sera trompé de porte, ou un demeuré. » « Non. C'était bien quelqu'un qui voulait quelque chose... » Qu'en penser ? Je suis resté aux aguets toute la soirée, tendu, comme on peut l'imaginer, et l'esprit en ébullition.

Ça ne s'est pas reproduit...