Rêve terrifiant cette nuit, comme celui de l’autre jour, à la puissance extraordinaire et qui m’a proprement épouvanté, et dont le seul souvenir qui me reste est celui du changement de mon cerveau : un mécanisme au niveau de mes tempes qui permettait d’ôter la boîte crânienne et de procéder au changement ; ce que j’ai fait !… Je suis resté longtemps persuadé que c’était la réalité et n’ai réussi à m’en dissuader qu’en arrivant à cette évidence que le changement de cerveau aurait impliqué un changement de mémoire et de personnalité. J’y ai réfléchi un moment – et j’étais éveillé – avant que ça ne devienne une certitude : rien n’avait changé en moi et je possédais donc toujours le même cerveau !