Jusqu’à présent, Gloom me paraît être la meilleure illustration

de ce à quoi tend ou peut tendre mon « travail »…