Passage à la Renaissance à midi où je découvre la toile de Robert, cadeau d’anniversaire pour Francko, représentant ses parents. Je tombe en arrêt devant elle, troublante et magnifique, non pas du fait de la ressemblance que de sa facture. C’est sans conteste une grande peinture. Plus que jamais, je suis abasourdi par le pouvoir de la représentation.