Suis passé chez Jacques ce midi pour lui remettre l’écharpe que Sophie lui a tricotée et qu’il avait oubliée dans le coffre de la voiture ; plus un flacon de « magic cream » de la part de Susan et un chèque d’adhésion aux amis d’Akadi de la part du Lys. Il m’apprend que ce soir il mange chez Francine avec Francko ; mais ce soir, c’est latin/grec. Je laisse un message chez Francko, puis reçois un coup de fil de Jean qui est souffrant et annule le cours, puis un autre de Francine qui m’annonce que Francko ne sera pas là ce soir ; comme s’il ne pouvait pas le faire lui-même ! Il ne changera jamais.