un « flip-book » en japonais pour Francko