À plus d’un égard, ma mère a des réactions d’enfant. Je le remarque de plus en plus, Annie le remarque aussi. Hier, elle me disait au téléphone qu’elle était de plus en plus préoccupée par son comportement, ses absences, ses pertes de mémoire, ses difficultés à se déplacer (et à parler, parfois) ; je lui avais dit que je n’y voyais rien de vraiment inquiétant. Mais je me suis rendu compte aujourd’hui qu’effectivement les choses changeaient, qu’elle se dégradait…