Petit tour à une braderie à Croix. Lamentable. Une vingtaine d’exposants recroquevillés sur une misérable place. À mourir de honte, autant pour eux que pour moi. Que des saloperies innommables qui m’ont fait me demander comment je pouvais supporter et accepter d’en être le participant, comment je pouvais cautionner ce type de manifestations qui n’est qu’un étalage de la misère ?