(Le Potemkine n’a pas su rompre la glace…)