Coup de fil de ma mère, hier :

« Ça ne va pas, qu'est-ce que je souffre ! »,

puis ce matin, alors que j'étais au distributeur.

Je dois la rappeler, n'en ai pas la moindre envie ; elle sera en pleurs, au secours, qu'est-ce que je peux faire, ou dire ?

Elle va me dire :

« Tu aurais pu rappeler hier, quelle ingratitude ! tu as bien vu que j'étais malade ! c'est comme ça que l'on se comporte avec une mère malade ? »