Dans l’après-midi, passage chez le bouquiniste Grande Rue qui, inflexiblement (?), est fermé. Ouverture et fermeture fantaisistes. Susan en profite pour m’entraîner en face, grosse boutique de quat’sous, tout et rien pour presque rien, palais du mauvais goût où, en définitive, je parviens à tirer quelque plaisir à déambuler dans les rayons où se côtoient des robes de femme arabes, des couscoussières, des canapés jaunes, des pinces à vélo, des tire-bouchons, des épices, des clefs à molette, des paires de chaussures, des paysages encadrés lumineux et animés, genre cascades fluorescentes… J’achète un jeu d’échecs en verre, une boîte de cure-dents, tandis que Susan se paie une boîte de sparadrap, des friandises et une curieuse boîte de rangement en accordéon (handy harmonica !)…