Sur fond de France-Culture, les salves qui crépitent au-dessus des toits, issues des divers points du quartier qui s’en donne à cœur joie, qui célèbre la liberté de pouvoir claquer des pétards, de fleurir le ciel de gerbes de couleurs. La Bastille n’est pas morte en vain.