Elle m’a dit aussi avoir contacté une multitude de personnes susceptibles d’héberger l'Anglais. En vain. Je ne suis pas sûr qu’il faille la croire. Quoi qu’il en soit, il va arriver. Alors, accueillons-le.