Ayler et la série des disques Holy Ghost dont j’écoute un exemplaire par jour. Cette bizarrerie (chez lui comme chez d'autres), comme ce que j’écoute à l’instant : partir d’un thème de standard, basculer tout à coup dans le cri, la furie et la démence pour revenir s'aplatir sur le même thème convenu et anémié. La cohabitation de ces deux extrêmes restera toujours pour moi une complète énigme…