Des révélations, tiens donc ! En ai-je d’autres (qui, du reste, seraient davantage à leur place dans le « journal intime ») ? Et le Moleskine ne pourrait-il être le lieu des révélations (il y a « skin » dans Moleskine, et c’est vrai qu’il s'y trouve comme de la sensualité) ?