C’est alors qu’il m’a fixé et m’a lancé avec un frémissement de la paupière : « Sais-tu quels ont été les derniers mots de César avant de plonger dans le néant ? » J’ai secoué la tête. « L’addition, s’il vous plaît… » Il y avait trop de gravité dans son regard pour que j’aie pu songer un seul instant à en douter…