Ma terre, c’est la fiction. Et je m’en éloigne de plus en plus, le journal m’en éloigne de plus en plus. Je crois que c’est pour cela que je suis mal. (Il est désespéré de penser que je puisse du journal tirer une fiction…)