J'ai poursuivi, durant une vingtaine de minutes, la lecture de
Propos sur le bonheur que j'avais entamés je ne sais plus quand,
il y a des semaines vraisemblablement. Ce n'est pas inintéressant,
mais tout de même, ce type de préceptes et de conseils restent un peu légers : évidences et portes ouvertes sur rien d'autre que sur une morale étriquée et facile... Vagues accents d'orientalisme, donc copie. Nous ne sommes pas loin des recettes de prospérité de l'ami avocat de Susan.
Ces dernières ayant au moins le mérite de la brièveté...

2 juillet 1998