Je bois un mauvais thé sur la terrasse, accompagné de l’Immonde que j’avais entamé au Petit Glaneur et de deux livres. J’ai acheté le second dans un dépôt-vente d’un bourg entre Vire et Fougères, La diane française d’Aragon (que je destine à la vente, je n’ai pas encore regardé sa cote).

 

24 juin 2016