Avant-hier, j’ai avalé le beau Guernica chez Electa, étude très instructive et bien menée, et hier j'ai entamé le Bacon chez le même éditeur avec cette fois un peu de réticence face au ton très convenu de l’auteur qui commence à me peser un peu.

 

26 août 2009