Malaises tabac, mal-être général comme un début de dépression. J’ai fait le 15 et le 16 novembre sans la moindre conviction ; pour parfaire, ce ne sont pas de belles journées, faites de fragments juxtaposés à la manière d’un véritable journal, je me suis presque ennuyé. Ce matin, j’ai poursuivi Bauchau, mais distraitement. J’étais embrumé, préoccupé… (Je n’ai toujours pas trouvé d’exergue à Pala et donc pas entamé l’impression. De toute manière, je n’en ai pas envie. Pour qui, pour quoi ? Les commentaires inattendus du lecteur de Léo (comme ceux des deux femmes qui m’ont écrit récemment au sujet de Gatien) devraient me stimuler. Eh bien non. Je stagne, me traîne ; je devrais peut-être aller à la mer, il n'est pas impossible que ça me fasse du bien… (Je suis fait de lassitude et de dégoût ; et fume en conséquence. Ça va me détruire…)

 

12 avril 2017