Je parle autour de moi du livre que je vais consacrer au Japon en m’en sentant de moins en moins capable. À ce propos Patrick m’a offert Chronique japonaise de Nicolas Bouvier. Je n’ai pas été surpris, il m’en avait parlé avant le départ, m’avait dit qu’il m’en offrirait un exemplaire. « Je ne le lirai pas tout de suite, je vais attendre d’entamer le mien. »

(En le feuilletant, j'étais tombé sur un chapitre consacré au Ryoan Ji.)…

 

3 août 2004