Nous partons chez Jacques où il m’entraîne au premier pratiquement débarrassé de toutes les choses qui s’y étaient amoncelées et accumulées durant des années. Il y a un lot de livres sur une table. Son idée, c’était un gri-gri, un porte-bonheur, soit en l’occurrence un trèfle à quatre feuilles qu’il avait retrouvé par hasard dans l’un de ses livres. Le livre est un ouvrage sur Arletty. « Tu crois que ça lui plaira ? » « Je pense, oui. » Il me montre le trèfle, referme le livre ; y joint un autre ouvrage sur Michel Simon, emballe le tout dans l’un de ses cartons astucieux. Puis me propose un catalogue sur Beuys, ainsi qu’une pièce du même, soit un jeu de cartes postales signées.

 

3 octobre 2005