Interruption due tant à la cigarette (tentation de la quatrième pour poursuivre le récit de la maison) qu’au désir de profiter du soleil en allant en face jeter un œil chez Kili où il m’avait bien semblé voir un second Fleischer et où, de toute manière, était proposé un lot de livres de chez Deyrolle éditeur.

Mais passage d’abord à la FNAC au cas où, dans le misérable choix proposé, se serait perdu un Schnittke inconnu de moi. Pas de Schnittke, mais un bac « Affaires FNAC ». C’est dedans que je découvre un lot de chez Deyrolle éditeur, différents, autant que j’aie pu en croire ma mémoire, de ceux de chez Kili.

Outre Deyrolle, d’autres petits éditeurs parfaitement inconnus présentant des auteurs tout aussi inconnus. C’est là que parfois se niche l’extase.

Sera-t-elle dans Un tombeau pour Félicien ?

 

15 février 2002